Chaussures de sécurité S1

Complétez votre tenue EPI avec nos chaussures de sécurité S1 et S1P. Protectrices, sécuritaires et dynamiques, Retrouvez un large choix de chaussures basses ou hautes mais aussi des baskets de sécurité. Nous travaillons avec des marques reconnues pour leur professionnalisme afin de vous proposer des chaussures de qualité adaptées à votre environnement de travail.

Chaussure de sécurité S1 : Un EPI obligatoire

Les chaussures de sécurité S1 terminent la tenue de travail des professionnels. Elles assurent une protection durable et intégrale dans de nombreux cadres de travail. EPI obligatoire, elles sont impérativement homologuées à la norme ISO EN 2034. Cette norme régit les protections des chaussures de sécurité de toutes les catégories. Elles protègent les employés de nombreux risques tels que :

  • Risques d’hydrocarbures et d’huiles
  • Risques d’écrasement et de choc
  • Risques de dérapages et de chutes (norme SRA, SRB, SRC)
  • Risque d’électrocution

On distingue les chaussures de sécurité S1 des catégories S2 ou S3 par une différence majeure : La résistance à l’eau et l’imperméabilité. La chaussure de sécurité S1 ne possède aucune résistance à l’eau par rapport à ces autres EPI. Elle conviendra donc à des métiers d’intérieurs tels que la cuisine ou la logistique. On la retrouvera également dans les industries ou certains métiers du BTP n’évoluant pas en extérieur.

Comment choisir entre une chaussure de sécurité S1 ou S1P ?

Les chaussures de sécurité de catégorie S1 se distinguent en deux catégories : les chaussures S1 et les chaussures S1P. Elles sont similaires à un détail près qui a son importance : Les chaussures de sécurité S1P sont équipées d’une semelle supplémentaire anti-perforatrice. Cette protection rajoute une sécurité supplémentaire importante. Sur un chantier comme dans un atelier, de nombreux outils contondants et coupants jonchent le sol. Cette semelle protège le professionnel d’un risque de perforation pouvant lui blesser le pied.

On choisira une chaussure de sécurité S1 s’il n’y a pas de danger de perforation. On la retrouvera donc en cuisine et dans le BTP comme les peintres. Les chaussures S1P sont utilisées dans les domaines où les outils peuvent entailler les pieds des professionnels. Elles seront utilisées comme les garagistes ou encore les métiers en lien avec l’électricité.

Les autres protections de la chaussure de sécurité S1

Au-delà des nombreuses obligations de la norme EN ISO 20 345, la chaussure de sécurité S1 répond à des propriétés précises selon les domaines dans lesquelles elle est utilisée. Elle doit être résistante à différents environnements agressifs.

  • HI : Cette norme exige une isolation complète de la semelle contre la chaleur. La température de la semelle ne doit pas dépasser 22°C lors d’une exposition à une chaleur de 150°C. Cette réglementation est demandée dans les travaux en industrie lourde.
  • CI : Norme de protection contre le travail du froid, elle exige que la température de la semelle soit de 10°C minimum. Cette norme est obligatoire en cas de travail en extérieur ou dans des milieux réfrigérés comme des entrepôts ou des chambres froides.
  • E : Norme sur la capacité d’absorption d’énergie du talon. Les chaussures de sécurité S1 sont équipées d’un talon qui absorbe l’énergie créée par une station debout prolongée et réduit les tensions musculaires. Mesure de confort, on retrouve ce talon dans les chaussures de cuisine mais aussi en logistique voire en agroalimentaire sur les chaînes de production.

Il existe d’autres protections concernant les propriétés déperlantes et d’absorption d’eau qui concernent les chaussures de sécurité S2 et S3.

Chaussure de sécurité S1 ESD : Une chaussure de protection spécifique

Les métiers en lien avec l’électricité ont besoin de chaussures de sécurité particulières. Leurs EPI doivent être antistatiques. Cependant, cette protection n’est pas suffisante pour leur assurer une protection complète. Les professionnels évoluant en milieu chimique ou électronique ont pour obligation d’être équipés de chaussures de sécurité qui dissipent les charges électrostatiques (norme ESD). Il existe deux catégories selon la dangerosité électrique du lieu de travail :

  • ESD 61340-5-1 : La chaussure de sécurité est certifiée ESD avec une résistante électrique pouvant dissiper des charges électriques comprises entre 100kOhms et 35MOhms.
  • ESD 61340-4-3 : La chaussure de sécurité acquiert la certification ESD si elle réussit un test de résistance. Elle doit être remplie de billes métallisées tout en étant disposée sur une plaque en métal. Si le test est positif, la chaussure possède alors une résistance électrique de 100kOhms jusqu’à 100MOhms.

La chaussure de sécurité ESD se distingue donc des autres chaussures de sécurité. On dit qu’elle est « free metal » car elle ne comporte aucune matière métallique. À la place, on retrouve des associations de céramique mais aussi de cuir ou de caoutchouc. Son embout de protection n’est pas en métal mais constitué de matières composites.

Pourquoi porter des chaussures ESD ? Pour éviter le risque d’explosion ou d’électrocution. En laboratoire chimique, pétrochimique ou de haute technologie, il suffit d’une simple étincelle ou d’un contact électrique pour créer un choc électrostatique avec un objet hautement inflammable et créer un incendie ou une explosion. L’utilisation de ce type de chaussure dans ce type de milieu est donc fortement recommandée.