Toque cuisine

La toque de cuisine est l’élément final de la tenue de cuisine. La toque haute blanche est reconnue dans le monde entier. Elle est le symbole des plus grands chefs étoilés. Vêtement protecteur, on retrouve également des calots, bandanas ou encore casquettes qui font office de couvre-chef dans les cuisines.

La toque de cuisine est l’élément final de la tenue de cuisine. La toque haute blanche est reconnue dans le monde entier. Elle est le symbole des plus grands chefs étoilés. Vêtement protecteur, on retrouve également des calots, bandanas ou encore casquettes qui font office de couvre-chef dans les cuisines.

Détails
Toque cuisine Il y a 31 produits.
par page
Résultats 1 - 24 sur 31.
Résultats 1 - 24 sur 31.

Les protections de la toque de cuisine

La toque sublime la tenue de cuisine. Au-delà de son aspect esthétique, elle offre de nombreuses protections indispensables pour travailler en restauration.

On ne plaisante pas avec la propreté et l’hygiène en cuisine. Les cheveux sont obligatoirement noués, bandés et protégés par un couvre-chef. Ils ne doivent en aucun cas rester à l’air libre car ils pourraient tomber dans les préparations. L’autre raison est plus pratique : Les cuisiniers travaillent dans les odeurs de nourriture et les cheveux gardent ces effluves. Le port d’une toque garde les cheveux propres jusqu’à la fin du service.

Il fait très chaud dans les cuisines avec les fours, les plaques et les fourneaux qui fonctionnent sans arrêt. La chaleur et le fait de devoir se déplacer continuellement occasionnent fatigue et transpiration. C’est pourquoi les toques de cuisine sont fabriquées avec des matériaux souples, légers et ventilant qui absorbent l’humidité. Les cuisiniers évitent donc d’essuyer la transpiration de leur front, respectant ainsi les normes d’hygiène en vigueur.

Les différentes toques de cuisine

Les toques de cuisine sont les couvre-chefs les plus connus mais il en existe bien d’autres. Les cuisiniers s’équipent aussi de calot de cuisine, bandanas et de casquettes de cuisine.

Le calot est similaire à la toque de cuisine, on l’appelle aussi toque plate. Il est plus proche de la tête que la toque classique. Il est très apprécié par les restaurateurs parce qu’il se fixe facilement sur le chef avec ses bords élastiqués. La partie supérieure du couvre-chef est munie d’un tissu qui ventile l’air offrant ainsi plus de confort et de fraîcheur à son porteur.

On retrouve aussi le bandana dans les cuisines professionnelles. Cependant, son efficacité reste limitée. Il sert à protéger les cheveux des projections et des odeurs. Il offre néanmoins un certain style.

Récemment apparue, la casquette de cuisine est de plus en plus utilisée. Elle protège efficacement la tête et les cheveux et possède une visière basse. A mi-chemin de la casquette classique, ce couvre-chef de cuisine apporte une touche de modernité et d’originalité.

La toque reste le symbole de référence en matière de savoir-faire gastronomique. Mais les autres couvre-chefs comme le calot, le bandana ou même la casquette prennent de plus en plus d’importance.

Quelle hauteur et quelle couleur pour ma toque de cuisine ?

Autrefois, la hauteur de la toque définissait le grade du cuisinier. Plus celle-ci était haute et plus le personnel était qualifié. Aujourd’hui, la question de grade n’existe plus réellement car toutes les personnes doivent être équipées de ce vêtement de sécurité. La taille est importante mais c’est la qualité, l’efficacité et le confort qui priment dans le choix de sa toque. Il faut qu’elle soit confortable et légère.

La couleur de votre toque de cuisine doit être assortie à votre tenue. Si vous êtes habillé en blanc alors un couvre-chef blanc fera parfaitement l’affaire. Vous vous êtes laissé tenter par une tenue avec des couleurs vives ? Accordez votre veste de cuisine avec une toque de couleur ou noire. Le plus important est d’être habillé selon vos préférences dans le style de votre établissement.

L’histoire de la toque de cuisine :

La toque de cuisine a connu bien des histoires : On y retrouve des références depuis l’Antiquité. On raconte que le roi d’Angleterre Henri VIII aurait fait décapiter son chef-cuisinier pour avoir retrouvé un cheveu dans sa soupe. Depuis cet incident, les cuisiniers anglais portent continuellement une toque. En France, c’est au XIXeme siècle que la toque s’est généralisée en même temps que la conception de la tenue de cuisine. Ce vêtement de cuisine a ensuite perduré dans le temps. Elle a changé de style et de matière mais sans jamais se démoder.

Le Saviez-vous : Dans le temps, le nombre de plis sur une toque indiquait le nombre de recettes maîtrisées par un chef. Sachant que les plus grands chefs avaient des toques de plusieurs dizaines de centimètres, cela en disait long sur leurs champs de compétences !